Singulier ou pluriel ? [1]

Le mot information a à peu près le même sens en anglais et en français. Il n’est donc pas un faux ami sur le plan strictement lexical.

En revanche, il est utilisé sous des formes différentes en anglais et en français. En particulier, il y a de nombreux cas où l’anglais utilise le nom au singulier alors que le français utiliserait le pluriel.

Voici un exemple :

I have some information that I want to share with you.

En guise d’équivalent, au Canada francophone en particulier, on entend bien trop souvent en français une tournure comme celle-ci :

J’ai *de l’information dont je veux vous faire part.

Mais c’est inacceptable. Le substantif information ne peut pas être utilisé ainsi comme un nom non comptable (non dénombrable) en français. Soit on l’utilise au singulier avec l’article indéfini (une information) — mais alors cela implique qu’on a une seule information à présenter — soit on l’utilise au pluriel avec l’article indéfini pour rendre l’idée d’une quantité indéfinie :

J’ai des informations dont je veux vous faire part.

Il est bel et bien possible d’utiliser information au singulier en français dans différents contextes. Il peut arriver, après tout, qu’on n’ait qu’une information à présenter.

Il est également possible de faire référence au secteur journalistique qui s’occupe de l’actualité comme étant le secteur de l’information. On dira alors qu’un présentateur de journal télévisé, par exemple, travaille dans l’information. C’est un sens plus abstrait du terme : l’information est la notion générale ; les informations sont les manifestations concrètes de cette notion, les exemples de la notion définissant le secteur dans lequel on travaille.

On utilise aussi information au singulier dans des expressions comme élément d’information, réunion d’information, etc. et en particulier dans les fameuses technologies de l’information et de la communication (les TIC). Là encore, il est question d’information dans un sens plus abstrait, mais qui en outre ne se limite pas aux informations qui font l’actualité et concerne tous les types d’information, quels qu’ils soient.

Dans tous ces exemples, le caractère abstrait d’information au singulier n’en fait pas vraiment un substantif non comptable. Dans tous les cas où l’anglais traite information comme un substantif singulier non comptable, le français utilise le pluriel :

There is a lot of information in this document.
Il y a beaucoup d’*information dans ce document.
Il y a beaucoup d’informations dans ce document.

Ce phénomène ne se limite pas au substantif information. Le terme communication se comporte de façon semblable. (L’anglais hésite d’ailleurs beaucoup plus entre singulier et pluriel pour communication que pour information.) Mais le cas d’information est particulièrement frappant et suscite de nombreuses utilisations impropres au Canada francophone.