Présentation

Sur ce site, je me propose de recenser toute une série de faux amis entre l’anglais et le français qui sont en train d’envahir le français tel qu’il se parle et s’écrit au Canada francophone et qui menacent d’envahir le français à une échelle plus vaste encore.
Pour de plus amples explications sur les raisons qui m’ont poussé à lancer ce site, je vous invite à consulter l’onglet « Manifeste ».

La définition classique d’un faux ami est la suivante : il s’agit d’une paire de mots anglais et français qui se ressemblent par la forme, mais qui ont des sens complètement ou partiellement différents.

Je me propose ici d’utiliser une définition élargie, selon laquelle les faux amis sont des mots, des expressions, des structures, etc. du français qui ressemblent à l’anglais et qui semblent corrects, mais qui ne le sont pas, parce qu’un aspect particulier — le sens, l’emploi, la place dans la phrase, la construction ou autre chose encore — n’est pas le même en français qu’en anglais.

Cette définition me permet de dépasser le domaine purement lexical ou sémantique et d’inclure des anglicismes de morphologie, de syntaxe, etc.

Le présent site fonctionne sur le modèle d’un blog, c’est-à-dire avec les derniers articles ajoutés apparaissant au haut de la page et les articles plus anciens plus bas dans la page ou dans les archives.

Cliquez sur l’onglet « Articles » pour consulter les derniers faux amis ajoutés au site.

Vous pouvez également explorer les faux amis par catégorie :

Là encore, au sein de chaque catégorie, les articles apparaissent par ordre chronologique du plus récent au plus ancien.

Si ce mode d’exploration ne vous convient pas, vous pouvez utiliser le champ de recherche en haut à droite ou cliquer sur un mot-clef dans la liste de mots-clefs plus bas à droite.

Chaque faux ami utilise les conventions suivantes. Les exemples de langue anglaise sont en brun sur fond beige :

[exemple correct en anglais]

Les exemples en français incorrect sont en rouge sur fond rose :

[exemple *incorrect en français]

Et les exemples en français correct sont en bleu sur fond bleu ciel :

[exemple correct en français]

L’astérisque sert à souligner le caractère incorrect de l’exemple. Je l’utilise également dans le corps du texte quand je donne des expressions françaises incorrectes.

Ceux qui maîtrisent la technologie des flux RSS peuvent s’abonner à un flux RSS pour ce site. Veuillez noter, cependant, que ce flux ne contient que de brefs résumés des articles publiés, parce que, en raison des différents styles utilisés pour la présentation, les articles ne sont pas vraiment lisibles lorsqu’ils sont dépouillés de leur mise en forme. Pour lire les articles complets avec la mise en forme appropriée, je vous invite donc à cliquer sur les titres des articles résumés dans le flux RSS, ce qui ouvrira les articles correspondants dans une fenêtre dans le navigateur de votre choix.